LE THÉIER CAMELIA

Le théier est un arbuste de la famille des Camelia. En Chine, il est plus connu sous le nom de « Camelia Sinensis » (ramifications à la base), tandis qu’en Assam, il se nomme « Camelia Assamica » (un tronc commun et des feuilles plus longues et plus vertes). À l’état sauvage, le Camelia peut atteindre jusqu’à 20 mètres de haut. Le théier le plus vieux du monde est âgé de 3600 ans (Yunnan, Chine). Il peut être domestiqué et taillé, ce qui est le plus souvent le cas.


LA CUEILLETTE

Le pekoe terminal (ou duvet, en chinois) est la partie du théier la plus jeune à l’extrémité du rameau et donc la plus fraîche où sont concentrés l'essentiel des vitamines, oligoéléments, nutriments et autres constituants qui font la richesse et la vertu du thé.

Les feuilles cueillies sur un théier sont en général les plus jeunes situées à l’extrémité de chaque rameau tourné vers le soleil. Il existe trois types de cueillettes :

> Cueillette impériale : lorsque l’on cueille le pekoe seul.
> Cueillette fine ou classique : si l’on cueille le pekoe ainsi que les deux feuilles dans le prolongement.
> Cueillette grossière : correspond à la cueillette du pekoe et de quatre feuilles.

Du même arbre, d’une même cueillette, se déclinent toutes les couleurs de thé, vert, jaune, blanc, noir, rouge... etc.

Pour en savoir plus sur les couleurs de thé


LES GRADES DE THÉS

Les thés sont généralement classés en fonction de leur taille, qui équivaut à des grades. On compte 3 types de grades principaux qui déterminent la taille et la finesse des feuilles de thé :

> Feuille longue ou entière :
- OP (Orange Pekoe)
- FOP (Flowery Orange Pekoe), déclinés en plusieurs subdivisions, STGFOP1, STGFOP, FTGFOP, GFOP
- Souchong : grandes feuilles roulées dans le sens de la longueur. Ils correspondent à une cueillette de cinq feuilles
- Pekoe

> Feuille brisée :
- FP
- BOP
- FBOP

> Feuille broyée :
- Fanings
- BOPF
- Dust

Ces grades de thés sont également utilisés dans la plupart des pays de production du monde ; ils concernent principalement les thés oxydés. Pour les thés verts à feuille longue on parle plus d’un type de feuille (roulée, vrillée, torsadée...). Pour les thés jaunes, blancs, oolongs et Pu’Er à feuille longue, on est plus sur des noms de terroir ou de plantation que sur des notions de grade. Mais quelle que soit la couleur et le nom, si la feuille est brisée ou broyée, on retrouve les mêmes grades généralement utilisés pour les thés oxydés (FP, BOP, BOPF etc...).